750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
chez fanchon

Articles récents

Ingrédients particuliers

2 Décembre 2012 , Rédigé par Chezfanchon Publié dans #recettes salees - boissons

Retour au Brassage de la bière

Index:

 

 

Epices en général:

Voir tableau récapitulatif des proportions du forum:

Besoin d'aide pour des épices ou directement le fichier.xls.

  • coriandre, écorces d'orange, réglisse, ...

Retour au top

 

 

Sucres:

Retour au top

 

 

Fruits:

Retour au top

  • framboises: purée ou coulis pasteurisé, ou njus de framboises pur en secondaire.
  • framboise: en houblon du Golding voir un peu de cascade
  • Le rosé de Gambrinus ou la Loupepe de chez Cantillon étaient préparés avec des framboises surgelées, ajoutées dans du lambic jeune puis mis en refermentation en fût pendant plusieurs semaine voir mois
  • Framboise Lindemans: min 30% de jus de framboises

 

 

Baies de genévrier:

Retour au top

"c'est très sympa comme épice a mettre au milieu d'ébullition écrasée pour qu'elle diffuse bien ses arômes.  Il faut mettre de 5 à 10 g pour 20 litres suivant le gout désiré je rajoute en plus des écorces d'oranges recette valable pour les ambrées et brunes et même pour les blondes ça permet d'adoucir le gout de torréfié et l'amertume et ça donne des bières fruitées".

(ref:http://www.brassageamateur.com/forum/ltopic16361-185639.html#p185639)

 

 

Copeaux de chêne:

Retour au top

Voir discussion.

Aussi conseil de lau: 3g/litre pendant 4 jours (éventuellement: désinfecter au micro-onde: 2 * 1 minute).

 

 

Mélasse:

Voir forum.

Retour au top

Lire la suite

En projet

2 Décembre 2012 , Rédigé par Chezfanchon Publié dans #recettes salees - boissons

 
Nr Date Nom Malts

sucre

(% sec)

Levure % Alc IBU DI Att

Volume

(%sec)

Détails Note
nn xx-Mmm12 Westmalle Triple

Pils

15%

Top,S-33,Westm

9.5% 39 tbd tbd

23 L

recette en projet
nn xx-Mmm12 WH Honey Porter

Pils, Munich, Bl, Ch, Cr

Honey

S-04

6% 35 tbd tbd

23 L

recette en projet
nn xx-Apr12 Blanche

Pils, froment

0 g

WB, S-33

5% 30 tbd tbd

22 L

recette en projet
nn xx-Apr12 Russian Imperial Stout

Pale, Munich, Cara, café

tbd g

tbd

tbd% tbd tbd tbd

22 L

recette en projet
nn xx-Apr12 Pils

Pils

0 g

lager

8% 36 tbd tbd

15 L

recette en projet
nn xx-Apr12 Blonde de "Soif"

Pale

0 g

us-04

5% 36 tbd tbd

15 L

recette, doc en projet
nn xx-Apr12 Scotch

Pale, arom, cara, café

0 g

us-04

5% 36 tbd tbd

15 L

recette en projet
nn xx-Apr12 Kasteel Lolo 2

Pils,Pale, arom, SpecB

1.2 kg

Top,S33

9% 32 tbd tbd

22 L

recette en projet
nn xx-M12 Saison

Pils,Munich, Wheat

0.13 kg

T-58

8% 25 tbd tbd

22 L

recette en projet
nn xx-M12 Bière de Garde

Pils, (Munich, Aroma, Crystal: 8%)

  S-33 7% 25 tbd tbd

22 L

recette en projet
nn xx-M12 Dog (Brown Ale)

Pale, (crystal, choco, black: 3%)

  S-04 5% 26 tbd tbd

22 L

recette en projet
nn xx-M12 Old Jack (Scotch)

 

    7%   tbd tbd

22 L

recette clone p.201
nn xx-M12 Okocim Porter

 

    8%   tbd tbd

22 L

recette clone p.238
nn xx-M12 Imperial Wheat

 

    8.5% 20 tbd tbd

22 L

recette clone p.312
nn xx-M12 Pirate Ale

 

    10.5% 24 tbd tbd

22 L

recette clone p.360
nn xx-M12 Oud Bruin

 

    6% 24 tbd tbd

22 L

recette  
nn xx-M12 Bière de table

Pale, Crystal (9%)

0%   1.5% 12 tbd tbd

22 L

recette  
nn xx-M12 Kasteel Monique

 

    11% 32 tbd tbd

23 L

recette  
nn xx-M12 Remake LEA

 

    7% 25 tbd tbd

23 L

recette  
nn xx-M12 Double Axel

 

    7% 25 tbd tbd

23 L

recette  

 

Lire la suite

Lexique de la bière

2 Décembre 2012 , Rédigé par Chezfanchon Publié dans #recettes salees - boissons

Retour au Brassage de la bière

(autres ref: Faire sa bière)

Voir aussi la Traduction des termes anglais du brassage.

 

AAU (Alpha Acid Units): % d'acides alpha * poids de houblons en oz (voir How To Brew).

 

Atténuation apparente (%):

l'atténuation indique le taux de transformation du sucre du moût initial en alcool.  Elle dépend en général de la levure: une levure à degré d'atténuation fort, transformera beaucoup de sucre en alcool, ce qui donnera une densité finale assez basse (la bière sera plus alccolisée et plus sèche).  Par contre, si la levure a un taux faible d'atténuation, la densité finale sera relativement haute (la bière sera moins alcoolisée et plus moelleuse).

L'atténuation apparente donne le rapport entre la différence des densités (initiale (DI) et finale (DF)) et l'initiale:

Atténuation apparente = (DI-DF) / (DI -1).

exemple:

si DI = 1.100 et DF = 1.020, Atténuation App = 0.080 / 0.100 = 80 %

 

Atténuation réelle (%):

donne une correction de l'atténuation apparente, sur base d'une évaluation de la quantité réelle de sucre restant dans la solution finale (une correction de DF, qui sous-évalue la quantité finale de sucre, puisque l'alcool dans la solution finale a une gravité plus faible que l'eau, donnant à quantité de sucre égale, une densité plus faible).

L'atténuation réelle est toujours plus faible que l'apparente.  Mais c'est en général l'apparente que l'on calcule.

 

Atténuation réelle = 1 - Extract réel (final) (°P)/ Extract initial (°P)

l'Extract Réel = =0.1808 * Extract Initial (°P) + 0.8192 * Extract Final Apparent (°P).

 

Exemple:

si EI = 22 °P,  et EF (apparent) = 4°P :

Extract Réel = 0.1808 * 22 + 0.8192 * 4 = 7.3

 

Atténuation réelle = 1 - (7.3/ 22) = 67%

 

Acide alpha:

ce sont des molécule contenue dans le houblon et qui une fois portées à ébullition vont conférer l'amertume à la bière.

 

Bretts (brettanomyces):

voir article

 

EBC:

European Brewery Convention

c'est une organisation de standardisation et d'expertise européenne sur le brassage et le maltage: http://www.ebc-nl.com/ Ils ont en particulier défini un standard de mesure de la couleur d'un malt, et c'est ce qui est exprimé en unités EBC. Plus c'est haut, et plus le malt est foncé.

 

Efficacité (%):

Indique l'efficience de l'extraction du sucre du malt résultant du brassage, en comparant l'extraction de sucre réelle avec le maximum possible (suivant la quantité et la qualité de malt et de sucre que l'on a mis dans le moût)

Pour un brassage amateur, elle tourne aux alentours de 70%

Pour un brassage industriel: ~85%

 

Plusieurs facteurs jouent sur l'efficacité:

- le taux d'extraction de sucre lors du brassage

- le bon rinçage des drèches (pour en retirer le maximum de sucre possible)

 

Fermentation (alcoolique oulactique):

(ref: wikipedia)

 

Gravité:

c'est lié à la mesure de la densité du moût (densité initiale, densité finale). Les densimètres classiques mesurent la densité du liquide en supposant qu'il est à une t° de référence, par ex. 15°C ou 20°C (voir notice d’utilisation du densimètre). De même les recettes donnent leur densité idéale, initiale ou finale, aussi à une température de référence. Lorsqu'on fait une mesure de densité pour d'un liquide qui n'est pas à cette température, il faut faire une correction, pour convertir la densité lue en la densité qu'on aurait si le liquide était à la température de référence

correction de densité:

http://biere.jg-laurent.com/aide/correction-sg.php

 

Gruit:

c'est une combinaison de 3 herbes, avant l'utilisation du houblon

  • le myrique baumier (Myrica Gale)
  • l’achillée (Achillea millefolium)
  • le lédon (Lédum palustre)

et aussi éventuellement:

(http://www.gruitale.com/intro_fr.htm,  http://www.germanbeerinstitute.com/Gruitbier.html,  http://www.germanbeerinstitute.com/Gruitbier.html)

 

IBU:

International Bitterness Units

 

Irish Moss:

c'est une algue appelée aussi "carraghenane" d'origine Irlandaise.

En fin d'ébullition c'est censé aider ou provoquer la précipitation de protéines et autres troubles, précipitation accentuée par un bon whirlpool.  Cela peut etre efficace, peut-être pas indispensable ...

 

Triple:

L'appellation "Triple" ajouté à certain noms de bière ne signifie pas (normalement) "triple fermentation".

La signification est monastique : bière simple, bière double, bière triple au regard de la quantité de céréales utilisée pour le brassage... Et donc du degré d'alcool du produit lui-même... Mais "Triple" est aussi un style de bière belge calquée sur la 1ère triple inaugurée par Westmalle.

Lire la suite

Les brasseries

2 Décembre 2012 , Rédigé par Chezfanchon Publié dans #recettes salees - boissons

Retour au Brassage de la bière

Lire la suite
Lire la suite
Lire la suite

Les bières du monde

2 Décembre 2012 , Rédigé par Chezfanchon Publié dans #recettes salees - boissons

Retour au Brassage de la bière

Voir aussi les types de bières.

Bières belges:

Type EBC Malts DI % Alc Att IBU / BU:GU Levure Houblon Garde Doc Goût Note
Blanche 5 Pils, Froment 1.050 5 % 80 % 63-68°C 20 WB-06, S-33 (19°C) (max 60')     arôme banane coriandre, orange, citron
Lambic   Pils, Froment cru (35%)           Ale, Brett, Pediococcus, Lactobacillus suranné, bcp 3 ans doc sûr  
Oud Bruin   Pils (70%), crystal (20%), sucre (10%) 1.075       20 - 25 Ale (1ère), Lambic / Lactobacillus (2ème), 3726 (saison) amérisant only (Magnum) 18 mois - 2 ans doc notes sûres mélange de jeune et vieille bière
Saison       4 - 6 %       ale (T-58, 3726)     doc    

 

Bières anglaises:

Type EBC Malts DI % Alc Att IBU / BU:GU Levure Houblon Garde Doc Goût Note
Barley Wine 28 - 44 Pale, Cara (6%), Munich (8%) 1.090 - 120 8.5 - 12 % 56 - 83% 67°C 50 - 100 / 0.53 - 0.83 ale + champ (2è ferm) anglais ++ a, aromatique: fuggles, cascade > 2 mois doc1, doc2 malt, caramel, fruits secs la + forte & riche des bières, doit vieillir. Oxygéner fort le moût.
Brown ale 20-100 Pale, crystal (13%), choco (2%) 1.050-55 2.5 - 3.5 %   67 °C 15-30 / 0.5-0.7 english ale Fuggles, Goldings (+évt aroma: 15g/20l)       évt sucre (10%)
IPA     1.055 - 65 8 %+       ale     doc amer, agrume + houblon, + %Alc
Mild ale (pale) 8-20 Pale, crystal (5%) 1.035 - 40 2.5 - 3.5 %   67 °C 15-30 / 0.5-0.7 english ale Fuggles, Goldings (+évt aroma: 15g/20l)       évt sucre (14%)
Mild ale (dark) 20 - 100 Pale, crystal (13%), choco (2%) 1.035 - 40 2.5 - 3.5 %   67 °C 15-30 / 0.5-0.7 english ale Fuggles, Goldings (+évt aroma: 15g/20l)       évt sucre (11%)
Old ale 20 - 60 Pale, crystal (7%), choco (3%) 1.050 - 125 4 - 11 % 58 % 68 - 70 °C 20-75 / 0.45-0.7 english ale, évt Brett East Kent G, Challenger, Fuggles, Cascade, Willamette, (arome, dry hop (28j)) > 1 an     acidité, faible att, houbl assertif
Pale Ale     pale malt 5 %     20 - 40 ale     doc1    
Porter (brown) 40 - 70 Pale, Crystal (8%), Choco (6%) 1.040 - 50 4,5 - 6 %   67 - 68°C 20 - 30 / 0.55 - 0.7 ale british (22 - 27°C !) Goldings, Fuggles, Willamette (60 - 90 min) évt Brett 6 mois+ doc soyeuse, grain, caramel, alc, sec ancêtre de la stout, évt Brown, évt DH Goldings
Porter (robust) 60+ Pale, Black, Choco, Crystal 1.045 - 60 5 - 6.5 %   67 - 68°C 25 - 45 / 0.6 - 0.9 ale british (22 - 27°C !) Goldings, Fuggles, Willamette (60 - 90 min) évt Brett 6 mois+ doc amertume du Black, douceur maltée évt DH Goldings
Scoth 20 Pale, Crystal (5-10%) 1.030 - 1.085 3 - 8 % 65 % 68 - 70 °C 20-25 / 0.3-0.5 ale (min att., min esters, 16°C) amérisant (un peu aromatique si forte), longue ébu 6-12 sem à 2-7°C   malté, pas d'arôme de houblon évt black, chocolate, biscuit (1%)
Stout (Classic dry) 40+ Pils (70-90%), roasted barley (10%) 1.038 - 48 4-5%   66 - 68°C 30-50 / 0.8 - 1.2 british ale amérisant     caramel, acidité, amertume  
Stout (Foreign) 40+ Pils (70-90%), roasted barley (10%) 1.052 - 72 6-7.5%   66 - 68°C 30-70 / 0.9 british ale amérisant; late or dry: ~30g / 20l     caramel, acidité, amertume  
Stout (Sweet) 40+ Pils (70-90%), roasted barley (10%), 2-10% cara / chocolat 1.045 - 56 3-6% low 66 - 68°C 15-25 / 0.3 - 0.5 british ale amérisant     doux, orge grillé, malt, caramel  
Stout (Imperial) 40+ Pils (70-90%), roasted barley (10%), 2-10% cara / chocolat 1.075 - 95 8.5-14% low 66 - 68°C 50-80 / 0.9 british ale amérisant; late or dry: ~30g / 20l     orge grillé, riche, intense, malt, caramel, amer, ester fruit, alcool  

 

Bières allemandes:

Type EBC Malts DI % Alc Att IBU / BU:GU Levure Houblon Garde Doc Goût Note
Altbier 35 Pils, Munich (20%) 1.047 4 % 80 % 63-65°C 35 ale (max att., min esters, 16°C) uniquement amérisant (Spalt, Hallertau, Perle) 2-4 sem à 5-10°C   pas d'arôme de houblon Parfois malt biscuit ou crystal
Bock 10 - 60 Pale, crystal (14%), choco (2%) 1.066 - 116 6 - 40 %   décoct 68-70°C 20-30 / 0.35 lager, 2 oxyg, 10°   40-100 j à 0-2 °C lien ... lager forte
Kölsch 4 Pils, froment (15%) 1.047 4,5 % 85 % 63-65°C 25 ale (max att., min esters, 16°C) uniquement amérisant (Spalt, Hallertau, Saaz) 2-4 sem à 5-10 °C pas d'arôme de houblon    

 

Bières françaises:

Type EBC Malts DI % Alc Att IBU / BU:GU Levure Houblon Garde Doc Goût Note
Bière de garde             20            

 

Lire la suite
Lire la suite

Décoction

2 Décembre 2012 , Rédigé par Chezfanchon Publié dans #recettes salees - boissons

Retour au Brassage de la bière

Voir ci-dessous:

 

Principes: 

Le principe de la décoction, comparativement avec l'infusion, est que la température des paliers est augmentée, non pas gràce à une chauffe directe ou par de l'eau chaude rajoutée, mais en retirant une partie de la maische que l'on fait bouillir à part, et que l'on rajoute ensuite pour faire monter le palier à la température voulue.

Cette méthode a été développée à l'époque où les malts d'Europe du Nord étaient moins modifiés et plus difficiles à la réaction des enzymes.  Elle permettait une meilleure extraction des sucres de ces malts.  Elle est traditionnellement utilisée en Allemagne et Europe de l'Est.

Même si les malts actuels sont de meilleures qualité à ce point de vue, les connaisseurs affirment que cette méthode donne une plus grande saveur et arôme de malt.  De plus elle a les avantages suivants:

- elle extrait plus de caractère malté, nécessaire pour les bock et les oktoberfest.

- elle fournit une cassure à chaude plus grande et plus de clarté dans le moût.

Points généraux: 

  • Il faut toujours retirer les portions assez sèches de la maische, sans trop d'eau (on de doit pas voir de liquide au dessus du grain dans les parties qu'on extrait)
  • Avant de la faire bouillir la maische extraite, il faut toujours lui faire subir un palier de conversion de 65 à 68°C pendant 15 minutes.
  • Il faut mélanger constamment.
  • le pH des moûts de décoction est 0.1 à 0.15 unités pH plus bas que ceux obtenus par infusion.
  • Pour avoir un caractère plus malté au moût, ce n'est pas la quantité de décoctions que l'on fait sur un moût qui compte, mais surtout la longueur de l'ébullition d'au moins une d'elle (entre 20 et 45 minutes !).  Ceci amplifie les réctions de maillard et la saveur maltée.
  • Traditionnellement, le premier palier (protéinique) est atteint par infusion (chauffe directe ou eau chaude initiale).  Les décoctions sont pratiquées sur les paliers supérieurs: paliers de conversion et mash-out.

Retour au top

 

Processus détaillé de la décoction: 

 

 Triple Décoction:

Note: ce processus peut prendre entre 3h1/2 à 9 heures !

Retour au top

 

I. Empâtage: 

- Mouiller le malt concassé avec un peu d'eau à 14 - 21°C: ratio eau/malt ~ 1.4 à 1.6 (peut aller jusqu'à 1.8 à 2.3 pour les maisches liquides: à utiliser pour les bières légères et qui doivent fermenter vite).

- Laisser ~15 min en remuant pour bien uniformiser la maische. Bien s'assurer qu'il n'y a pas d'amas secs cachés.

Retour à la triple décoction

 

II. Palier acide: 

IIa. Montée en palier: 

- Porter à ébullition: 0.7 à 0.8 litres d'eau par kg de malt empâté (1 à 1.1 litres pour les maisches voulues liquides).

- La verser sur les grains pour obtenir une T° uniforme de 40°C.

- Contrôler le pH après 20 min: il doit être pH < 5.8 (le mieux: 5.2 < pH < 5.5).

- Si ce n'est pas le cas, ajuster avec de l'acide lactique ou phosphorique. La fois prochaine, il vaudra mieux acidifier l'eau (avec les mêmes proportions d'acide) plutôt que la maische.

Retour à la triple décoction

IIb: 1ère décoction (pour préparer le palier protéinique): 

- Retirer le 1/3 de la maische le plus épais (il faut juste suffisamment de liquide pour remplir l'espace vide entre les grains, mais pas suffisamment pour les recouvrir), et le verser dans la casserole qui servira à bouillir la décoction.

- reverser éventuellement dans la maische principale le liquide en surplus qui pourrait apparaître dans la casserole à décoction.

(- si la maische est voulue plus liquide, il faudra quand même extraire un peu plus de maische avec liquide: ~40% au lieu de 1/3 au total.)

- Bien couvrir la casserole avec la maische principale, de façon à bien garder la T° à 35-40°C.

- Chauffer la décoction à 66-70°C (dépendant du profil de bière que l'on veut) le plus vite possible, et la laisser à cette T° une dizaine de minutes, pour en extraire les dextrines

- chauffer ensuite à 75°C en 5 minutes

- puis, mener à ébullition en 5 à 10 minutes (en laissant les grains en surface pour éviter qu'ils ne brûlent).

- couvrir et laisser bouillir vigoureusement 5 à 10 minutes (le temps le plus long est prévu pour les malts spéciaux et pauvres en enzymes).

 

III. Palier protéinique: 

IIIa. Montée en palier: 

- Verser la décoction dans la maische, tout en mélangeant, pour atteindre la T° de 50°C (en fait, entre 48 et 53°C).

- le pH doit être descendu entre 5.2 et 5.3

- laisser reposer 5 minutes avant de commencer la 2ème décoction:

Retour à la triple décoction

IIIb. 2ème décoction (pour préparer le palier de saccharification-dextrine): 

- Retirer la partie la plus épaisse de la maische (~33% à 45% si la maische est liquide), dans la cuve à décoction.

- couvrir les deux cuves

- chauffer la décoction à 66°C en 10 minutes

- ensuite, monter à 75°C en 10 à 15 minutes

- ensuite monter à ébullition, tout en remuant.

- faire bouillir fortement pendant 5 minutes, ou jusqu'à 20 minutes pour les malts spéciaux.

Retour à la triple décoction

 

IV. Palier de saccharification-dextrine: 

IVa. Montée en palier: 

- Verser uniformément la 2ème décoction dans la maische pour le palier de saccharification:
  • atteindre 67-68°C en 5 minutes, pour une bière pleine
  • atteindre 65-66°C en 15 à 30 minutes, pour favoriser la production de maltose, pour une bière plus légère et plus sèche.

- garder la T° de saccharification pendant 15 minute. La maische va devenir plus sombre.

- garder la T° en ajoutant éventuellement un peu d'eau bouillante (cela facilitera la filtration, surtout pour les maisches épaisses (càd si ratio eau/malt< 3.1)).

- aller jusqu'à la fin de la réaction enzymatique avant de faire la 3ème décoction (faire éventuellement le test de l'iode).

Retour à la triple décoction

IVb. 3ème décoction (pour préparer le palier final): 

- prendre la partie la plus liquide de la maische (~ 40 à 50% du volume)

- la mener à forte ébullition, laisser pendant 5 minutes, tout en remuant.

Retour à la triple décoction

 

V. Palier final (mash-out): 

- Reverser la décoction dans la maische, pour atteindre la T° uniforme de 77°C.

- bien remuer la maische pendant 5 minutes, en gardant bien la T°.

Retour à la triple décoction

 

 Simple Décoction:

Retour au top

 

I. avec des malts de 33 à 36% SNR 

Ia. Empâtage: 

- Verser l'eau d'empâtage suffisamment chaude (~ 55 à 58°C) sur le malt concassé de façon à atteindre une T° de ~ 50°C.

- Laisser ~5 min en remuant pour bien uniformiser la maische. Bien s'assurer qu'il n'y a pas d'amas secs cachés.

Retour à la simple décoction

 

Ib. décoction (pour chauffer le palier de saccharification): 

- après les 5 minutes, retirer 33 à 45% de la maische la plus épaisse

- la chauffer à 66°C en 10 minute,

- ensuite à 75°C en 10 à 15 minutes

- porter ensuite à ébullition, et laisser 5 min.

 

Ic. palier de saccharification à 67-68°C: 

- verser la décoction dans la maische pour arriver à une T° de 67 à 68°C

- garder cette T° en ajoutant éventuellement un peu d'eau bouillante

- après 15 minutes, faire le test de l'iode

 

Id. mash-out: 

- ajouter de l'eau bouillante pour atteindre un ratio eau/grain de 3.0, et pour amener la T° de la maische à 77°C.

Retour à la simple décoction

 

II. avec des malts de 37 à 40% SNR 

IIa. Empâtage à ~55°C: 

- Verser l'eau d'empâtage suffisamment chaude (~ 60 à 63°C) sur le malt concassé (ratio eau/malt ~ 2.2 à 3), de façon à atteindre une T° de palier protéinique/saccharification de ~ 55°C.

- Laisser ~5 min en remuant pour bien uniformiser la maische. Bien s'assurer qu'il n'y a pas d'amas secs cachés.

Retour à la simple décoction

 

IIb. décoction (pour chauffer le palier de dextrines): 

- après les 5 minutes, retirer 33 à 45% de la maische la plus épaisse

- la chauffer à 70°C,

- la laisser ~10 min,

- porter ensuite à ébullition, et laisser pendant 5 min.

 

IIc. palier de dextrine à 70-71°C: 

- verser la décoction dans la maische pour arriver à une T° de 70-71°C

- garder cette T° en ajoutant éventuellement un peu d'eau bouillante

- après 15 minutes, faire le test de l'iode

 

IId. mash-out: 

- ajouter de l'eau bouillante pour atteindre un ratio eau/grain de 3.0, et pour amener la T° de la maische à 77°C.

Retour à la simple décoction

Retour au top

Lire la suite

bières très claires, goût sec et moins prononcé, goût constant (car, à cette T°, peu de contaminations aux levures sauvages) --> alcool: entre..."> Les différents types de bières

2 Décembre 2012 , Rédigé par Chezfanchon Publié dans #recettes salees - boissons

Retour au Brassage de la bière


Bières utilisant des levures à basses fermentation ("läger"):

 

  • Pils
  • Calrsberg

--> bières très claires, goût sec et moins prononcé, goût constant (car, à cette T°,  peu de contaminations aux levures sauvages)

--> alcool: entre 4 et 6°

 

Bières utilisant des levures à haute fermentation ("ale"):

(voir également: Beer.About.com/Ale styles))

--> bières plus troubles, goût doux et prononcé, goût variable (car contamination possibles aux levures sauvages)

--> alcool: peut atteindre 12°

 

Malt clair:

  • blondes
  • Trappistes blondes

 

Malt clair et malt ambré:

  • Bières ambrées

 

Malt clair et foncé:

  • Bières brunes
  • Trappistes (brunes)

 

Malt clair et froment:

  • Blanche

--> bières désaltérantes car moins alcoolisées

 

Bières utilisant des levures sauvages:

  • Lambic
  • Gueuses (Cantillon, ..)

 

Bières de garde:

La bière de garde est un style assez générique historiquement du Nord de la France.

C'est une bière de fermentation haute qui titre dans les 6-8% et qui subit une fermentation assez longue afin une fin au froid pour affiner le goût et bien décanter le tout. Au niveau du houblonnage on est dans la fourchette aussi 20-35IBU environ.

C'est encore un peu faible en corps pour avoir celui d'une bière belge genre blonde forte ou triple, d'où ce choix après ce n'est qu'une catégorisation, le goût ne changera pas

 

Bières de saison:

Les bières de saison sont un peu des bières hybrides (originaires de wallonie).

Voir article.

 

Oud bruin:

Les Vieilles Brunes sont des bières hybrides (originaires de flandre).

voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Bi%C3%A8re_rouge  et Voir article.

Lire la suite